Le passé ne panse rien.

Mais rien ne vient. Tout sauf le chagrin.

Elle attend. Encore et toujours. Elle attend quelque chose qui la pousserait vers l’avant. Qui effacerait le passé. Rien ne vient. Sauf le chagrin. Elle voit sa vie défiler, elle l’observe encore. Elle voit les portes claquer. Une à une. Elle voit les fenêtres qui se brisent. Elle regarde le paysage s’effondrer. Elle pleure à l’intérieur. Cliché. Elle redevient compliquée. Elle referme le sourire. Elle noie ses yeux. Elle scelle ses bras. Elle étouffe son coeur. Elle ne veut plus rien ressentir.

Surtout pas l’angoisse. Surtout pas le chagrin.

Elle veut anesthésier ses pensées. Elle veut ensevelir les souvenirs. Parfois encore elle veut mourir. Mais elle se rappelle qu’elle est déjà morte. Que plus rien n’a de sens. Qu’il n’y a plus de but devant elle. Elle passe. Elle repasse et trépasse.

Avril 2011 – Mademoiselle Louve

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s