Pleure tu pisseras moins

« Elle me fait peine.

Cette petite gamine, seule, au fond d’une pièce. Recroquevillée sur son tout petit corps. Les genoux contre la poitrine. Elle tremble, de tout son petit coeur. Une jolie flaque autour de sa tête, les larmes coulent, tout doucement, elles lui tranchent la joue. Ses yeux noirs regardent la lune, un peu floue. Un peu comme tout, un peu comme nous… L’ambiance est glaciale, mais comme d’habitude, ses mains la brûlent, elle les pose sur le carrelage froid, rien n’arrête l’incendie.

Et doucement, l’hystérie silencieuse apparaît. Tout se tétanise, puis tout se convulse. Elle se déchire de l’intérieur  comme un verre qu’on brise, comme une rature qu’on jette en colère.

Abandonnée, elle s’est abandonnée au final. Elle les a tous maudit, trop de fois. Elle agonise dans sa destruction, sa punition. Rien n’est à sa place, rien ne bouge… Toutes ses questions sans réponses. »

Septembre 2009 – Mademoiselle Louve

Publicités

Un avis sur “Pleure tu pisseras moins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s