Mots de ventre

Tu vois rien venir, gamine. Tu sens tellement rien au fond de toi depuis que tu t’es laissée tomber. Fallait bien que ça arrive, le vide cherchait à se combler. Ivre de tristesse. Princesse de terres abandonnées. Fertiles cellules où tu t’incarcères. Du haut de ta tour, tu regardes où la jetée pourrait te sauver. Le seul mot qui résonne dans le vent qui s’insère, est « légitimité », tu oses un cri d’injustice, comme si ton corps ne t’appartenait plus. Tu éradiques la pandémie nouvelle, et espère t’en sortir. Tu ne demandes plus d’aide, tu as compris que ce dragon était ton affaire, qu’aucun prince ne viendra te secourir. Sors de là princesse de rien. Rompt avec ce sortilège qui t’enchaîne, signe un nouveau contrat, prête serment, remets toi.

En écoute : Jusqu’où petite , Le Serment – Buridane

28 novembre 2013 – Mademoiselle Louve

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s