Verre d’absence

Elle boit du rouge, elle broie du noir. À minuit trépassé, on les entend d’en haut, ses petits pas dans le couloir. La fille d’en bas cavalcade le carrelage, talons aiguisés chaque soir, elle transperce ses rêves au comptoir et s’échoue solitaire sur l’oreiller d’un vert absinthe.

twiggy

Mademoiselle Louve – 11 février 2014

Version chanson 2015.

Publicités

Un avis sur “Verre d’absence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s