Conférence sur la vérité.

Bon, alors, euh.

Si on m’a fait venir,

Oui, bonjour!

Aujourd’hui, si on m’a fait venir devant vous

C’est parce qu’il faut que je vous dise,

Je suis venue exprès, on m’a demandé – pour ne pas dire forcé – mais je sais pas trop

Je veux dire, je suis venue exprès pour vous dire

C’est un peu farfelu aussi ! Et puis au fond, je suis pas sûre que ce soit vrai. J’avais 7 ans, donc euh.. Voyez. On transforme tout.

…On respire…

J’ai une théorie.

Une théorie de la vérité.

Et du sommeil.

Et de mon père. Oui, bon j’aime mon père, même s’il joue au con, enfin à l’imbécile, pardon.

Pas de grossièretés on m’a dit. Enfin, moi j’ai un peu de mal avec ça…

Euh…

Oui, voilà.

J’ai une théorie.

Une théorie de la vérité.

Et du sommeil.

Et de mon père.

Oui. Je sais, ça fait beaucoup

et on voit pas trop le rapport.

Je sais.

Pourtant c’est très clair, vous ne le savez pas encore,

Mais c’est assez évident.

Tout est parti d’une idée que j’ai,

d’une pensée qui m’ait venue.

C’est à dire que

Mon père ne dort que sur les photos !

Oui.

Notamment, j’ai le souvenir d’une, en particulier. Voilà.

Euh… On est à la montagne, sur une terrasse en bois,

sûrement un restaurant d’altitude. Il y a de la neige.

C’est sûrement pour ça qu’on est tout seul d’ailleurs. À cause de la glace partout.

On est donc sur la terrasse en bois sombre, il y a des tables de pique-nique, en bois aussi, vous le voyez.

Et mon père dort sur ça.

Sur l’une des tables, là.

Pas sur un banc – ils les ont enlevés pour pas qu’on se pose dessus justement – pas les bras en croix. Non. Non, il dort,

de tout son long

sur la table, comme sur le canapé du salon.

Il fait beau.

En tout cas,

il y a un rayon de soleil,

ça le couvre,

et ça a l’air de lui suffire. Costaud le père.

On dirait un ours paisible,

bon, non seulement par le poids

mais la barbe et les vêtements sombres, un pull-polaire noir avec un col roulé, et un pantalon de ski rouge. Bon, oui c’est vrai, ça fait pas très ours. Mais j’ai l’image, vous m’avez comprise.

Et puis il ronfle un peu. Il est allongé sur le côté, le bras gauche lui sert d’oreiller, l’autre, le droit est replié devant son visage.

Non,vraiment, il dort,

et c’est pas le genre de sieste pour prendre le soleil,

c’est une vraie pause,

c’est un vrai temps,

qu’il prend, qu’il avale,

qu’il respire.

Il ronfle,

oui je vous l’ai déjà dit,

je le redis parce que ça ne se voit pas, sur la photo, enfin si, un peu. Là. Mais je l’entends, dans son visage endormi.

Je dis endormi parce qu’il est dénué de crispation.

Le soleil ferait plisser les yeux, ferait froncer le front… ferait froncer le front… C’est drôle ça. Oui. Euh.

Non,

il dort,

il a relâché la pression, l’attention, au point qu’il ne sait pas qu’il est photographié,

du moins pas encore.

Bientôt, quand on fera développer la pellicule, il verra,

et il aura ce sourire triste

ce sourire du « je sais que tu sais ».

Il tiendra dans sa main la photographie

sortie de la pochette kodak vous voyez ?

La photographie douce et

légèrement collante,

celle qui a des couleurs

vraies,

celle qu’on attendait quelques jours, celle qu’on voulait toucher. J’aimais bien,

ce laps de temps qui faisait qu’on oubliait le moment du cliché

pour mieux le revivre,

plus tard,

en format 8 par 10,

centimètres.

En tout petit format. Un tout petit moment,

parce que les tout petits moments, c’est souvent les plus précieux,

il paraît. Oui ça fait un peu trop, dit comme ça…

Bref, alors, oui

Je me souviens de ça,

aussi,

de la qualité de la lumière des photos qu’on faisait développer

au Géant Casino, ou bien Auchan.

Cette qualité qui

n’était pas celle du sommeil de mon père.

Mais qui

pour autant

nous le faisait croire.

Ouais. Bon.

Pourquoi cette photo ? Je crois que … En y réfléchissant. Bon elle a plus de 15 ans cette photo. Et à l’époque

À l’époque, il n’y avait pas eu de séparation

et c’est une autre théorie que j’ai, j’crois.

J’fais vite.

Disons qu’après, il n’y a pas, y a peu de photos heureuses, du moins peu où mon père n’était pas soit à la maison, soit au travail.

Un peu comme si les vacances ou les congés étaient partis avec ma mère. C’est une autre théorie que j’ai.

L’absence de vacances générées par l’abandon des mères.

Tatataaaam….

Enfin bon, je m’égare. Je suis là pour vous parler de mon autre, autre théorie.

Oui, voilà, c’est ça.

C’est à dire que

Je n’ai jamais rien vu de plus vrai que mon père qui dort.

Parce que,

comme la vérité : c’est rare

et qu’on y a accès que par l’observation discrète, à l’insu de celui qui la vit. En l’occurrence, mon père qui dort.

Ahem.

Je sais pas si on peut mentir quand on dort,

c’est à dire qu’

on est forcément sincère, puisqu’on ne contrôle rien. On dort.

Mais en même temps,

à la fois,

on est plus vraiment là.

Je veux dire :

on vit dans une réalité qui n’est pas vraie. Non ?

Le rêve, c’est vrai, oui, non mais

que dans notre tête. On se ment quoi.

Sans le savoir, peut-être même que l’on se ment pour de vrai. Sincèrement. Mais on se ment quand même. Ouais. Voilà.

Alors je me suis dit que

C’est ma théorie, que

ça paraît con, enfin bête, dit comme ça

Mais que lorsqu’on dort, on ment.

Et de fait, mon père ne ment jamais.

Voilà.

Sauf sur les photos.

Merci. Fin.

 

*

Mademoiselle Louve – Workshop avec E. Pireyre. 31-03-14.

 

Publicités

Un avis sur “Conférence sur la vérité.

  1. Ce qui m’a le plus marqué dans ce texte (outre les théories :p), c’est ce passage sur les photos Kodak, qu’on allait faire développer. Ca me rend un peu triste de penser que ça n’existe (presque?) plus. Que dans quelques années, les jeunes ne se douteront peut-être même pas que ça a existé ? C’est triste. Je n’aime pas l’innovation. On perd l’authenticité des choses..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s