Corde rompue

« Les liens sont froids et rugueux. Ils agressent ta peau. Tu sens tes os qui pointent derrière ta chair. La douleur tend tes muscles et chaque pas que l’on te fait faire résonne, martèle ton crâne. Tout cherche à se, à te rompre. Tes pieds nus sur les gravats ne sont qu’un supplice de plus, tu ne tries plus tes sensations. Rien ne divise, tout règne et te soumet. Cela cogne contre tes tempes. Une rage s’écoule sur ton visage, ta gorge gonfle, tu ne trouves plus l’air, tes poumons suffoquent. Les inspirations désespérées cisaillent à nouveau tes poignets d’effroi. La corde brûle. Tu ne sais ni ton nom, ni comment tu es arrivée là. Tu appelles à la délivrance, tu supplies que ça s’arrête. Tu répètes ce qu’on te dit, tu confesses des mensonges. Tu n’es pas encore sur l’échafaud que tu t’es bannie de ton propre corps. Tu deviens convaincue d’être coupable, de victime tu t’avoues bourreau. Pourvu que ça s’arrête. Gage de ta douleur, tu deviendras ce qu’ils veulent. Que la douleur s’estompe. Et que la grâce te soit rendue. Qu’on te coupe la tête, puisque tu ne peux respirer avec ton cœur. »

*

Mademoiselle Louve – 29 juin 2014

Défi par Madouce : écrire sur Sarabande – Haendel (Barry Lindon)

Publicités

Un avis sur “Corde rompue

  1. Eh mais c’est top cet idée de défi à partir d’un morceau. J’aime beaucoup ton texte en tout cas, tu as pas mal exploité la notion d’instrument à cordes :), j’aime le rythme de tes phrases.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s