Une maison. Une chaise.

tumblr_ndpx1rIAZu1svrh8zo2_1280

C’est une grande maison.

C’est une grande maison avec des briques violettes au toit vert. Elle a deux balcons en toile de jute. Avec des trous. Dans la maison, il n’y a que deux pièces, limitées par du plexiglas à tension molle. Elle sent la vanille et la chair calciné. Le porc aigre-doux. Voilà, c’est ça. Les lampes murales sont fixés par de la pâte à modeler. Il n’y a pas d’électricité, tout fonctionne à la bougie. On se chauffe à la cire qui épile. Sauf qu’on ne doit pas retirer sa fourrure, il n’y a pas de chauffage. Et il y a tout le temps de la neige sur le toit, qui est vert, vous vous souvenez. De loin on dirait un macaron géant à la myrtille recouvert de crème. Et qui sent le porc aigre-doux.

Dans l’une des deux pièces il y a un grand bougeoir avec des cactus autour pour s’asseoir et se raconter des histoires, la pièce est rouge avec des points bleus pour se concentrer en tomate. Dans l’autre pièce qui est toute blanche, du talc collé à la bave de ceux qui aiment les macarons ou l’aigre-doux, il y a une chaise, en fer forgé. Sur trois pieds. Cette chaise empêche les cauchemars et les insomnies. Cette chaise empêche l’angoisse. Cette chaise guérit le mal de tête, guérit le mal de dos, elle cure les dents, elle rassasie, elle guérit du cancer, elle vous sauve des MST.

Cette chaise est la solution. Cette unique chaise est dans la maison. Oui, mais c’est une maison sans porte.

*

Mademoiselle Louve – 15 avril 2015 – WS Olivier Mellano.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s