Le temps VS Le temps

Chez nous, on dit « le temps » pour « le temps ». Je veux dire, les deux en même temps. LE temps et le temps.

S’il fait beau « temps », on prendra – le temps – de le voir passer. De voir passer les tous petits nuages qui ne s’écouleront pas avant longtemps. Quand il fait mauvais « temps », on court après, pour éviter la pluie qui nous ferait glisser et perdre le fil, du temps. Les gouttes de pluie aussi précises que les aiguilles qui se plantent dans le cou, quand on entend le fil de l’eau glacée qui passe, dans notre dos brûlant, glacé par ce petit temps qui coule sous le pull.

Ce petit temps qui bat sous son pull effilé, c’est son cœur qui s’échauffe du peu de soleil qu’il voit dans ses yeux, des nuages sont dans ses yeux et il n’est pas sûr de quand ils vont finir par passer.

On lui dit « laisse le temps, au temps ». Au temps pour lui alors, autant pour lui. Il ne sait plus faire la différence entre le temps qui doit passer et le temps changeant qu’il voit dans ses yeux.

*

Mademoiselle Louve prend/perd son temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s