« Ah! Si demain…. »

Ah ! Si demain l’effet amer pouvait se dissoudre de la langue.

De ses yeux, l’aigreur est un âpre dissolvant qui réduit en gouttes électriques la moindre de mes attentions. Mes doigts sont râpeux d’avoir tranché mes joues d’un ph qui n’était plus nôtre.
Hier était acidulé, aujourd’hui est salé.
La passion est corrosive et laisse de vilaines cicatrices qui brûlent quand le suc des souvenirs vient les asperger.

Pas d’antidote à ces zestes passés dont la douceur est périmée.

Juin  2013 – Mademoiselle Louve.

« Acide » – MonadeMagazine

Publicités

Un avis sur “« Ah! Si demain…. »

  1. Des fois les mots, les gestes, les regards, sont comme des bidons d’acide citrique qu’on nous déverse sur la tête. Et nous ? Nous, on crâme en dessous. Lentement, on se désagrègre. Ca brûle, et puis c’est tout. Pas d’antidote. Mais un jour, il ne reste plus une goutte dans le bidon, alors on en entame un nouveau, et celui-ci est rempli de fleurs de coton, de confettis, d’épi de blé, d’étoiles. Et il se met à pleuvoir du bonheur au-dessus de ta tête. Et les brûlures sont toujours là, ça ne répare pas, ça n’efface pas, mais il y a quelque chose d’autre à aimer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s